Jade Rudler, Arthur de Buren

Arthur de Buren, né en 1991, a grandi à Denens (Vaud). Après avoir terminé ses études d’architecture à l’EPFZ en 2017, il exerce entre Zurich, Genève et Lausanne. Travaillant comme architecte, il questionne constamment sa discipline au travers de différentes collaborations transdisciplinaires. Récemment admis pour le programme expérimental en arts politiques dirigé par Bruno Latour à ScicencesPo Paris, il y vivra pour l’année académique 2019-2020.

Jade Rudler, née en 1988, à Mulhouse (France). Vit à Lausanne depuis une dizaine d’années, où elle a étudié l’architecture à l’EPFL, puis réalisé une thèse à la frontière entre géographie, sociologie et urbanisme. Elle a fondé l’Atelier OLGa en 2018 avec Alice Chénais pour mettre en application « ’urbanisme de l’entre-deux », résultat de ses recherches académiques. Par ses activités, elle participe à faire de l’espace public un lieu d’échange.

Usure de l’espace


intervention spatiale

Appartement 11 au 1er étage

« Usure de l’espace » est une collaboration avec le projet de danse « Usure d’espaces  ». Mêlant danse et architecture, il cherche à explorer l’histoire spatiale du lieu. L’appartement existant parle de lui-même et il a beaucoup à raconter. Le projet célèbre et interroge l’usure et les métamorphoses de l’espace. Les interventions cherchent à aiguiser le regard du visiteur sur les marques laissées par la vie de ce lieu.

Travaillant directement avec la matière de l’appartement, le processus de création est en cours et sujet à une évolution jusqu’au vernissage de l’exposition. Les interventions matérielles se feront par des transformations abstraites de l’espace à l’aide de volumes, maquettes et lumières.

Jade Rudler, Arthur de Buren
Jade Rudler, Arthur de Buren
Jade Rudler, Arthur de Buren
Jade Rudler, Arthur de Buren