Claire de Buren, Monica Lombardi, Jacqueline Schmid, Iris Visinand

Claire de Buren, après 20 ans dans l’école obligatoire au secondaire, enseigne les arts visuels à la HEP. En parallèle, de par sa formation de designer en textile, elle explore le motif dans toutes ses variations techniques : dessin, gravure, peinture, sérigraphie. Son intérêt pour la chose humaine et les interactions sociales la portent vers une pratique artistique tournée vers le public.

Monica Lombardi travaille comme plasticienne dans son atelier de Denges. Elle conduit une recherche artistique qui touche à des thématiques sociales à travers le dessin, le livre d’artiste et l’installation, tout en menant, en parallèle une exploration graphique plus abstraite en relation au tracé, au volume et à l’espace.

Jacqueline Schmid, a enseigné pendant 40 ans avant de se former au recueil de récits de vie. Des pratiques régulières d’expression – photo, dessin, collages, écriture – l’amènent à tenir depuis toujours une multitude de journaux et de carnets en tous genres. En parallèle à l’écriture, elle explore l’univers de la mise en page et le champ ouvert des techniques de reliure.

Iris Visinand est la jeune invitée du projet. Le travail de maturité de la jeune fille trouve en effet une place de choix dans la mise en scène des différentes pièces de l’appartement. Un « jeu » dont les règles sont à découvrir en poussant la porte…

«Dans la maison, les histoires se défont» (Paul Nizon)

Appartement 13, 1er étage

Travailler conjointement la trace et le passage dans un processus interactif. Les visiteurs laissent une trace de leur passage dans l’appartement, dans l’exposition et/ou sur cette terre. L’appartement est imaginé comme un chez-soi mouvant, une demeure du passage. Le va-et-vient des visiteurs et leurs interventions transforment l’endroit en un lieu frétillant de traces : un moment éphémère voué à l’oubli.

Une mise en scène inspirante des différentes pièces de l’appartement favorise l’émergence des souvenirs. Attentives au rythme et à l’évolution du projet, les conceptrices assurent un suivi quotidien, mêlant leurs propres traces à celles des visiteurs du jour. Les métamorphoses sont observées, répertoriées, utilisées, prolongées, affinées, le processus est interactif en continu.

Claire de Buren, Monica Lombardi, Jacqueline Schmid, Iris Visinand
Claire de Buren, Monica Lombardi, Jacqueline Schmid, Iris Visinand