Natalia Gacic

La vie m’a souri un jour de septembre. Inspirée, j’œuvre depuis pour en faire de même...

D’un espace à un autre

Appartement 52 au 5e étage

Et si on faisait le compte des espaces traversés dans une journée ? Car « vivre, c’est passer d’un espace à un autre, en essayant le plus possible de ne pas se cogner » (Georges Perec, Espèces d’espaces, Éd. Galilée, 1974).

J’ai voulu illustrer ce que représente pour moi le lieu de passage d’une pièce à une autre, ce moment de transition d’un espace à un autre, d’une émotion à une autre, d’un état à un autre.

La transition est pour moi un espace délicat. C’est l’instant du « juste après » et du « juste avant », là où je sens que je ne serai jamais plus la même femme après l’avoir traversé.

Cette transition à travers laquelle il va me falloir mourir de la femme d’aujourd’hui pour devenir celle de demain. Au début, parfois… si souvent, je lutte, je prétends, je résiste et retiens… et, enfin, je m’abandonne, je m’expose et contiens…

Cette transition de chaque instant, demande un vrai engagement. Un engagement à la traverser avec autant de présence, de courage et de vulnérabilité que lorsque « cet après » apparaît comme une évidence.

La trace de passage d’un courant d’air fait claquer et grincer les portes… il n’est que de passage.

Natalia Gacic
Natalia Gacic
Natalia Gacic
Natalia Gacic