Sabine Oppliger

Vit et travaille à Lausanne et à Monistrol-sur-Loire (France). Expositions personnelles et collectives en Suisse et à l’étranger. Peintre-plasticienne qui privilégie les collisions poétiques entre le sensible, la culture, l’écologie et les rencontres pluridisciplinaires : musique, littérature, cinéma. Au nombre de celles-ci, le livre Corps au miroir avec Philippe Rahmy (2013), le film expérimental Ronchamp le bruit des formes (2011) et la grande manifestation Printemps08 autour de la mémoire anarchiste. Actuellement, Sabine s’implique dans des projets avec des collectifs et poursuit ses recherches plastiques visant une plus grande « simplexité » et légèreté.

www.vibrachroma.ch/sabine

Murmures d’hokori

Petite pièce « chambre à coucher » de l’appartement 32 au 3e étage

Comme des fantômes, la poussière, hokori en japonais, est partout. La maison en est remplie. D’étage en étage, des portes aux embrasures des fenêtres, des radiateurs aux recoins, ça volète et se dépose... Murmures entre les pièces et dans les armoires. Chutes et rebonds qui accompagnent les déplacements, précèdent les gestes, traversent les regards, imprègnent les pas. Quand la maison sera détruite, elle ne sera plus qu’hokori. Ce terme japonais signifie poussière, mais « hokori désigne aussi ce qui s’attache à nous, fierté, titres, situation sociale » (Loreau, 2011). Nous nous accrochons à ces attributs extérieurs qui confortent notre identité sociale en nous faisant oublier notre vulnérabilité et le côté éphémère de notre existence. L’omniprésence de la poussière, sa permanence, s’apparente au flux de nos pensées et de nos sensations. Par une poétique de particules en suspension, l’installation invite à percevoir les mouvements et les chuchotements sensibles de notre conscience en vivant l’expérience proposée par Francisco Varela (1999) : « Asseyez-vous, ne faites rien, laissez émerger ce qui vient à votre conscience et notez les manifestations de votre esprit comme si elles étaient des informations ».

Sabine Oppliger
Sabine Oppliger
Sabine Oppliger