Rachel Gotheil, Julien Woessner

fossiles

Appartement 21, 2e étage

Notre idée consiste à transformer certaines parties d’êtres vivants en matières pierreuses, capables de résister au temps, de traverser les siècles, laissant une trace de leur passage. Dans ce cas, il s’agit concrètement de considérer des objets et des habits du quotidien des habitant·e·s de l’immeuble comme étant des parties d’eux-mêmes, qui sont restées sur place pétrifiées. Découvrir les lieux de cette exposition s’apparentera en quelque sorte à une visite de sites archéologiques, dans lesquels les visiteurs découvrent ces témoins du passé… Mais l’imaginaire s’est mêlé au temps : les objets ont bougé et se trouvent dans des positions inattendues, parfois détournées. Ils racontent des histoires, des légendes partiellement vraies, témoignent de la vie – réelle ou fantasmée – de l’immeuble, du quartier. Une casserole s’est incrustée dans la baignoire, des brosses à dents sortent des murs, une chemise se penche au balcon, un manteau se tient à la fenêtre, des chaussures marchent au plafond, un pantalon traverse un mur.

Rachel Gotheil, Julien Woessner
Rachel Gotheil, Julien Woessner
Rachel Gotheil, Julien Woessner
Rachel Gotheil, Julien Woessner